Roseaux Windholz

Roseaux Windholz pour hautbois, roseaux effilés

Windholz reeds for oboe, tapered canes


Je suis content de présenter aujourd’hui une nouveauté que j’ai découverte vraiment par hasard : les roseaux Windholz.

Il s’agit de roseaux effilés – donc déjà grattés – avec lesquels vous montez votre anche et jouez de suite. C’est l’objectif de cette jeune compagnie suisse qui souhaite éviter l’étape fastidieuse du grattage aux hautboïstes qui le souhaitent.

windholz roseaux effilés hautbois

Si les roseaux effilés en soi ne sont pas une nouveauté, ici, ils sont produits avec des moyens numériques. Windholz propose aussi bien des kits avec des roseaux pour monter vos anches que des anches réalisées de A à Z autour de 2 grattages intitulés Milan et Berlin.

windholz roseaux effilés hautbois 2

Berlin est un grattage qui se veut classique quand Milan recherche plus de facilité à jouer.

Pour le 1er, Walter Egli s’est entretenu avec Christoph Hartmann, hautboïste au Philharmonique de Berlin, qui a pu donner certains conseils. Le second, Milan, par sa pointe en forme de flèche assez prononcée, a hérité en fait du nom de l’oiseau.

Ci dessous, à gauche, le profil d’épaisseur du grattage Berlin. A droite se trouve celui du grattage Milan

Le procédé est protégé par un brevet suisse, CH 715710B1, Verfahren zur Herstellung eines Flächenprofils eines Oboenrohres.

Au moment de passer commande , vous avez le choix entre 3 différentes tailles de roseaux, RC 12, RC14 et la forme 14 produite par Willy Wettstein.

L’épaisseur (55-57 ou 57-59) ainsi que la longueur du grattage (de 9,5 à 11mm) peuvent également être choisis.

L’envoi est soigné et je suis heureux d’avoir reçu différents roseaux. Le packaging affiche le mode d’emploi, les différentes étapes et une échelle graduée avec des repères utiles.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

5 secondes dans l’eau et hop, le roseau se plie très facilement sous vos doigts ! A l’oeil nu la pliure est discrète mais le pliage est efficace.  Le montage est un peu plus difficile.  J’ai pour ma part en effet l’habitude d’utiliser des tubings et en raison de l’effilage, l’extrémité de ces roseaux est plus fragile. Il faut donc être assez vigilant et délicat au moment d’enlever ces tubings ou dans la manipulation d’une façon générale.

photo alain vlamynck

J’en profite pour utiliser mes derniers tubes, des Chiarugi 2+ aurifiés par Rhodium Aurum. Cela fait tout drôle que de monter une anche sans avoir à la gratter. Que de temps gagné sur le principe !

photo alain vlamynck

Néanmoins, je confesse avoir eu besoin de regratter les anches et notamment la pointe qui était trop épaisse. Pourtant, elle semblait bien transparente. Mais il est sans doute préférable qu’elle soit un peu plus épaisse que le contraire !

Je ne me suis pas forcément senti à l’aise et peut-être que ces grattages ne me conviennent pas vraiment ou était-ce les roseaux avec une densité élevée (?) dont je ne suis jamais fan mais l’idée est très bonne et je suis persuadé qu’elle peut trouver son public, à différents niveaux.

Je suis également convaincu qu’une voie de progrès peut s’ouvrir devant nous puisque ce n’est que le début d’une production numérique de roseaux. L’avenir nous le dira !

D’autres projets se précisent déjà comme la réalisation d’un grattage américain en phase d’essai mais aussi le fait de créer un accès internet pour que le musicien puisse compléter son propre profile numérique de grattage et obtenir ainsi un roseau entièrement personnalisé ! 😀

En attendant, Walter Egli mais également son fils Simon Egli, designer et co-fondateur de l’ entreprise Windholz Doubles Reeds sont à l’écoute. N’hésitez pas à visiter leur site et à les contacter ! 😉

https://windholz.io


I’m happy to present today a new product that I discovered by chance: Windholz canes

These are tapered canes – already scraped – with which you tie your reed and play straight away. This is the aim of this young Swiss company, which wants to avoid the tedious stage of scraping for those oboists who wish to do so.

While tapered reeds in themselves are not a novelty, here they are produced with digital means. Windholz offers both kits with canes to assemble your reeds and reeds made from scratch around 2 scrapes entitled Milan and Berlin.

Berlin is a classical european scrape, while Milan is an easier, freer scrape.

For the first one, Walter Egli spoke with Christoph Hartmann, oboist at the Berlin Philharmonic, who was able to give some advice, some tips. The second, Milan, with its pronounced arrowhead, was in fact named after the bird.

The process is protected by a Swiss patent, CH 715710B1, Verfahren zur Herstellung eines Flächenprofils eines Oboenrohres.

When ordering, you can choose between 3 different forms of canes, RC 12, RC14 and the form 14 produced by Willy Wettstein.

The thickness (55-57 or 57-59) as well as the length of the scrape (from 9.5 to 11mm) can also be chosen.

The shipment is neat and I am glad to have received different canes. The packaging shows instructions for use, the different steps and a scale with useful markings.

5 seconds in the water and the cane bends easily under your fingers! To the naked eye the folding is discreet but the folding is effective.  The assembly is a bit more difficult. I usually use tubings and because of the tapering, the end of these cane is more fragile. It is therefore necessary to be quite vigilant and delicate when removing these tubings or in handling these canes in general.

I take the opportunity to use my last tubes, Chiarugi 2+ gold-plated by Rhodium Aurum. It’s so funny to mount a reed without having to scrape it. So much time saved on the principle!

Nevertheless, I confess that I needed to re-scrape the reeds and especially the tip which was too thick. However, it seemed quite transparent. But it is undoubtedly preferable that it is a little thicker than the opposite!

I didn’t necessarily feel comfortable and maybe these scrapes don’t really suit me or was it the canes with a high density (?) which I’m never a fan of… But the idea is very good and I’m convinced it can find its audience, at different levels.

I am also convinced that a way of progress can be opened in front of us since this is only the beginning of a digital production of canes. The future will tell!

Other projects are already taking shape, such as the creation of an American scrape in the test phase, but also the creation of an internet access so that the musician can complete his own digital scratchboard profile and thus obtain a completely personalised cane or reed ! 😀

In the meantime, Walter Egli and his son Simon Egli, designer and co-founder of the Windholz Doubles Reeds company are listening. Feel free to visit their website and contact them 😉

https://windholz.io

5 réflexions sur “Roseaux Windholz

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.