Une journée à Paris, 10 réflexions

Des fois, il faudrait vraiment s’abstenir d’intervenir. Tu as un petit problème, rien d’insurmontable en apparence et tu te dis « je vais le résoudre ». 

Sauf que…

A un moment tu te gourres dans l’épaisseur du liège, ça coince à un peu au réglage. Tu te dis alors « ça va se tasser » d’ici peu …

Pas faux mais…

Ton liège est vraiment trop épais. Tu fais avec.  Puis au final  – avec le temps – tu essaies de compenser ailleurs. Ça ne marche pas vraiment mieux. Tu finis même par oublier ta réparation bancale jusqu’à ce que tu te décides de l’amener à un pro ! Amaury Montac en l’occurrence. 

  1. Quand tu sais que tu t’es planté, enlève ça tout de suite et recommence. Attends demain au mieux si ça te saoule. 
  2. Peut-être que le jeu n’en vaut pas la chandelle…Mais quand tu joues une marque non française, que tu as eu le confort d’aller directement chez le fabricant pendant des années et que t’as personne d’aussi compétent autour de toi sur la région lilloise et bien tu te dis « Je m’en occupe » et c’est parfois une erreur ! 
  3. Je me demande si la plaque de pouce de Mönnig n’engendre pas par la pression du pouce une poussée excessive sur les vis du porte-pouce. Je ne me suis pas amusé à le démonter 20 fois mais force est de constater qu’il faisait depuis un moment le yo-yo ou la danse du ventre (comme vous voulez) autour d’une vis qui ne faisait plus son job, le tout dans un trou plus… Grand ! 😱 
  4. Enfin maintenant c’est réparé sur mon hautbois mais j’ai l’impression que ça arrive tout doucement sur le hautbois d’amour. Sensation d’être un peu le bêta-testeur…
  5. Les lièges avec silicone peuvent être nettoyés avec de l’essence F. Ça leur redonne une certaine jeunesse car j’ai l’impression que ça devient gras à l’usage. Mais je suis de moins en moins convaincu par ça, trouvant les tampons sous les doigts moins francs à la longue avec des appuis moins direct même si… ça bouche du tonnerre. 
  6. Aucun rapport mais je suis passé chez Lorée et j’ai acheté un kilo de roseaux en tubes 10-10,5mm. Le prix pique un peu mais c’est hélas partout pareil. Les roseaux sont d’un jaune clair assez sympa, peu tachetés et peu épais. Les tubes ne semblent pas trop longs comme mes Alliaud par exemple et le tri semble avoir été fait vers le bas du diamètre souhaité. Mais c’est juste une impression à vue d’œil. Il me faudra contrôler ça quand je deciderai de les travailler. Pour le moment ils vont se reposer un peu et je devrais en faire de même. 😅
  7. Je me suis encore acheté également un étui pour anches de Daniel Guedes dont la qualité du travail parle d’elle-même. Ne cherchez pas ailleurs. Mieux ça n’existe pas.
  8. Un peu d’huile pour le bois, ça ne fait pas de mal. Par contre si vous aviez un stylo graisseur comme celui de chez Lorée, sachez qu’il est collector, on n’en fait plus! 😭
  9. Comme ma visite était improvisée à la dernière minute je n’ai pas pu essayer le modèle 140. Vivement que je puisse le faire ! Par contre les binious pseudo légendaires attendront encore longtemps ! 
  10. N’essaie pas d’aller au musée d’Orsay avec  un couteau et un tournevis pour hautbois dans ton sac. Même sans parler russe, c’est vraiment pas une bonne idée… 

Mieux vaut opter pour un p’tit Chardonnay bien frais en terrasse. 

photo alain vlamynck


Ten reflections after a day in Paris. 

Sometimes, you really should refrain from intervening. You have a small problem, nothing insurmountable on the surface, and you tell yourself « I’ll solve it ». 

Except that… At one point you slip in the thickness of the cork, it jams a little at the setting. You say to yourself « it will settle down » soon… Not wrong but… Your cork is really too thick. You deal with it.  Then in the end, with time you try to compensate elsewhere. It doesn’t really work any better. You even end up forgetting about your shaky repair until you decide to take it to a pro. Amaury Montac in this case. 

1. When you know you’ve screwed up, take it off right away and start over. Wait until tomorrow at best if you’re upset.

2. Maybe the game is not worth the candle… But when you play a non-French brand, that you had the comfort of going directly to the manufacturer for years and that you have no one as competent around you in the Lille area, well you say to yourself « I’ll take care of it » and that’s sometimes a mistake! 

3. I wonder if the Mönnig thumb plate does not cause excessive pressure on the thumb screws.                                                         I didn’t have fun taking it apart 20 times, but I have to admit that it has been yo-yoing or belly dancing (as you wish) around a screw that was no longer doing its job, all from a hole that is more… Big ! 😱 

4. Finally now it’s fixed on my oboe, but I feel like it’s slowly coming on the oboe d’amore. Feeling a bit like the beta tester….

5. The corks with silicone can be cleaned with gasoline F. It gives them a certain youthfulness because I have the impression that it becomes greasy with use. But I’m less and less convinced by this, finding the pads under the fingers less frank in the long run with less direct support… 

6. No relation but I went to Lorée and bought a kilo of reeds in 10-10,5mm tubes. The price stings a bit but it’s the same everywhere. The canes are a nice light yellow, not very spotted and not very thick. The tubes don’t seem too long like my Alliauds for example and the sorting seems to have been done down to the desired diameter. But that’s just an impression at a glance. I’ll have to check that when I decide to work on them. For now they will rest a bit and I should do the same. 😅

7. I also bought myself yet another Daniel Guedes reed case whose quality of workmanship speaks for itself. Don’t look anywhere else. Better it doesn’t exist. 

8. A little oil for the wood doesn’t hurt. However, if you had a grease pen like the one from Lorée, know that it is a collector’s item, they don’t make them anymore! 😭

9. As my visit was improvised at the last minute I was not able to try the model 140. I can’t wait to do it! On the other hand, the pseudo-legendary oboes will wait a long time! 

10. Don’t try to go to the Musée d’Orsay with a knife and an oboe screwdriver in your bag. Even if you don’t speak Russian, it’s really not a good idea… 

Better to opt for a chilled chardonnay on the terrace !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.