Eve, hautbois d’amour et piano

Eve, Extrait du film « La mutante II », hautbois d’amour & piano

Eve, Exerpt from the film « Species II », oboe d’amore & piano


Avec un prénom pareil, on pourrait rêver mais…non en fait.

Mercredi matin, je cherchais en urgence les paroles d’une chanson de West Side Story que j’avais fait travailler il y a quelques années à la chorale. En fouillant dans une pochette je suis tombé sur une partition que je ne m’attendais pas à trouver là et que fort heureusement je ne cherchais pas à l’instant… Sans quoi je ne l’aurais jamais trouvée ! 😅

C’était une partition que j’avais écrite moi même au crayon de bois en 2006, une transcription d’un générique de fin improbable vu le film concerné.

Mêlant science-fiction, horreur, sexe et hémoglobine,  on ne s’attend certainement pas  à avoir une musique douce et mélancolique, associant piano et hautbois d’amour perché dans l’aigu, en guise de générique de fin !

C’est Tom Boyd, un hautboïste ayant fait une tonne de musique de films qui jouait dans la bande originale de Edward Shearmur avec une anche de…cor anglais ! 🤪 🥳

J’ai bien essayé à mon tour mais je suis vite revenu à mes anches de hautbois d’amour.

Cela fait bien longtemps que je n’ai pas revu cette série de films. Ils ont du très mal vieillir peut-être, entre série B ou…Z. Mais quoiqu’il en soit cette musique me semble toujours touchante. Raison pour laquelle je l’ai enregistrée avec un clin d’oeil appuyé à l’univers de Hans Ruedi Giger.

With a name like that, one could dream but…no actually.

Wednesday morning, I was urgently looking for the lyrics of a West Side Story song that I had made the choir work on a few years ago. While searching in a pocket I came across a score that I didn’t expect to find there and that fortunately I wasn’t looking for at the moment… Otherwise I would never have found it! 😅

It was a score I had written myself with a wooden pencil in 2006, a transcription of an improbable end credits considering the movie concerned.

Mixing science fiction, horror, sex and hemoglobin, one certainly does not expect to have a soft and melancholic music, combining piano and oboe d’amore perched in the high, as end credits!

That’s Tom Boyd, an oboist who’s done a ton of film music, playing in the Edward Shearmur’ soundtrack with an… english horn reed ! 🤪 🥳

I gave it a good try but soon reverted to my oboe d’amore reeds.😅


It’s been a long time since I’ve reviewed this series of films. They must have aged very badly perhaps, between B series or…Z. But anyway this music always seems to me touching. That’s why I recorded it with a nod to Hans Ruedi Giger‘s universe.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.