Heyday’s grease

Article au sujet de la graisse Heyday’s pour instrument de musique / Article about Heyday’s Musical Instrument Grease


La graisse, c’est dangereux.

N’importe quel médecin le dira même si quelques farfelus me trouveront un régime alimentaire reposant uniquement dessus ! Mais attention, je ne renie pas pour autant toutes les graisses. Un bon foie gras accompagné d’un sauterne. Uhmmmm ! Quel régal.

Mais la graisse pour le hautbois c’est dangereux aussi !

J’en ai fait la triste expérience il y a 2 jours.

heydays grease

Etant satisfait des produits Heyday’s pour nettoyer le clétage, j’ai décidé d’acheter leur graisse. Leur site indiquant que ce produit n’est pas absorbé par le liège a suscité ma curiosité il faut dire ! A la réception,  je découvre un produit laiteux mais qui devient translucide quand on l’applique. Il se fluidifie un peu sous les doigts et poisse un peu. J’étais impatient de l’utiliser sur mon cor anglais car l’assemblage est assez difficile, surtout en fin de course avec le double serti métallique que je n’avais pas sur mes instruments Mönnig mais qui était présent sur mes Lorée.

heydays grease 2

J’applique cette graisse après avoir nettoyé les lièges et n’en met qu’une fine couche. J’en ai également appliqué sur les parties métalliques du tenon. A l’insertion, au montage, cela fonctionne tout de suite bien mieux. Je suis donc satisfait de cette première impression.

Cela ne durera pas.

Moins de 30 minutes après, je décide de démonter mon instrument pour pouvoir le nettoyer. La perce est déjà pleine d’eau. Et c’est à ce moment là que je me retrouve avec un tenon complètement serré, extrêmement dur, à la limite du blocage.

heydays oboe grease 2

Le coeur se met à battre, l’adrénaline monte ; la peur et l’inquiétude aussi. J’applique de la force mais aussi beaucoup de lenteur avec de légers va et vient. Je suis prêt à m’arrêter au cas où. L’ensemble est tellement dur à démonter que je m’inquiète même du clétage sur lequel mes doigts exercent une pression importante. C’est comme si la graisse avait eu l’effet d’une colle !

Cet événement aurait dû me suffire. Car j’ai réitéré l’expérience avec le même résultat. Nettoyage des lièges, graissage avec Heyday’s et BIM ! Tenon serré à l’extrême alors que sur mon hautbois dépourvu de sertis métalliques je n’ai absolument pas ce problème.

heydays oboe grease

Pour émettre un avis définitif il faudrait sans doute réaliser un test avec un autre instrument avec sertis métalliques. Je suis aussi étonné que cette graisse est utilisée sur des coulisses d’instruments à cuivre. Je ne comprends pas mais en ce qui me concerne, je passe mon tour !

Vous l’aurez compris, je ne dénigre pas ce produit. Il a des qualités évidentes mais si vous avez comme moi des tenons avec inserts métalliques, soyez prudents.


Fat is dangerous. 

Any doctor will tell you that, even if some wacky people will find a diet based solely on it! But beware, I don’t deny all fats. A good foie gras accompanied by a sauterne. Uhmmmm! What a treat. 

But grease for the oboe is dangerous too! 

I had the sad experience of it 2 days ago.

Being satisfied with the Heyday’s products for cleaning the keys, I decided to buy their grease. Their site indicating that this product is not absorbed by cork aroused my curiosity I must say! At the reception, I discovered a milky product that becomes translucent when applied. It becomes a little fluid under the fingers and is a bit sticky. I was impatient to use it on my English Horn because the assembly is quite difficult, especially at the end of the course with the dual metal insert that I didn’t have on my Mönnig instruments but which was present on my Lorée. 

I apply this grease after cleaning the corks and only apply a thin layer. I have also applied some to the metal parts of the tenon. When inserting, assembling, it works immediately much better. I am therefore satisfied with this first impression. 

It won’t last. 

Less than 30 minutes later, I decide to dismantle my instrument to be able to clean it. The bore is already full of water. And that’s when I find myself with a completely tight, extremely hard tenon, on the point of blocking. 

The heart starts beating, the adrenaline rises; fear and anxiety also. I apply strength but also a lot of slowness with slight comings and goings. I am ready to stop just in case. The whole thing is so hard to take apart that I even worry about the keying on which my fingers exert a lot of pressure. It’s as if the grease had the effect of a glue

That should have been enough for me. Because I repeated the experiment with the same result. Cork cleaning, greasing with Heyday’s and BIM! The tenon was extremely tight, whereas on my oboe without dual metal inserts  I have absolutely no such problem

In order to give a definitive opinion, it would probably be necessary to carry out a test with another instrument with metallic tenons. I am also amazed that this grease is used on the slides of brass instruments. I don’t understand, but as far as I am concerned, I’ll pass ! 

As you will have understood, I do not denigrate this product. It has obvious qualities but if you have like me tenons with metal inserts, be careful.