Balade en amnésie

C’est bientôt Noël, juste encore quelques jours. Beaucoup de monde pense aux cadeaux et aux achats pour le repas mais je reste pour ma part plongé dans un peu de nostalgie.

J’ai eu la chance d’être gâté et je le suis encore – je le crois.

Je me revois des années en arrière, 1992 je pense, avec mon père dans le tout petit magasin Arpèges, rue Lamarck à Paris. J’essaie 3 hautbois dans un mètre carré devant le comptoir. C’est l’effervescence, du mouvement partout, ça entre, ça sort, des violons au plafond, une harpe à côté de moi, et devant moi un Marigaux, un Lorée et un Rigoutat. C’est ce dernier que j’avais finalement choisi. Mon tout premier hautbois : un modèle Symphonie. Je me souviens même du numéro de série ! 094 AJ. Et je vois surtout mon père qui sans une hésitation signa le chèque pour me payer mon instrument. Lui le modeste ouvrier cheminot me faisait ce cadeau avant de s’étouffer devant le prix d’un coca dans le TGV du retour vers Lille. 😅

Je pourrais raconter bien d’autres anecdotes. Mais j’ai choisi aujourd’hui de vous montrer surtout ce que mon papa bricoleur a réalisé pour moi et ma passion pour mon instrument.

Je suis très fier de la chance que j’ai eue à avoir toutes ces trouvailles sans qu’il me soit nécessaire d’aller les payer au prix fort, et elles ont pour moi un tout autre prix : celui de l’attachement.

Je vous invite donc dans ma balade en amnésie !


chevalet pour hautbois

J’ai eu l’opportunité d’avoir des chevalets faits maison pour marquer le centre de mes roseaux et les plier ensuite. Je profitais également de gratter légèrement l’extrémité des roseaux.

mesure de diamètre et berceaux

Des berceaux pour accueillir des roseaux gougés afin que je puisse les affiner avec un grattoir et avoir ainsi une belle finition. Un gabarit pour mesurer le diamètre des roseaux en tubes. Une clé Allen plus ergonomique qui me sert toujours pour régler plus finement l’avancée des vis de réglages de mes machines. 👌

scie et boîte à onglets

Une scie et sa boîte à onglet personnalisée pour que je puisse couper mes roseaux en tubes à la longueur souhaitée. Un scalpel fait maison avec une lame fixée solidement pour couper mes petits lièges amortisseurs et des petites râpes faites avec du papier de verre pour élimer délicatement ces lièges une fois collés sur les clés.

mandrin hautbois d'amour

Ci-dessous il s’agit d’un mandrin pour anches de hautbois d’amour 🥇 pour aller sur la machine à gratter de Udo Heng qui n’en vend que pour hautbois ou cor anglais.

démonte octave pour hautbois

Ici il s’agit d’une pièce d’un outil que mon père à travaillé et modifié pour m’en faire un démonte octave parfaitement adapté 😎 . Certes il n’est pas réglable, mais aucune chance de déraper et d’abimer pour instrument (comme avec ces fichues boîtes d’octaves tendres comme du beurre et cet horrible outil bien connu de chez Chiarugi. 😰 )

support sechage pour anches

Faire des anches c’est bien, mais les faire sécher et pouvoir les ranger, c’est mieux ! L’une des boîtes d’anches utilise l’intérieur d’un étui qui avait cédé avec le temps, trop fragile. A l’époque où mon père faisait cela il n’y avait pas les rubans en mousse pour créer l’intérieur. On bricolait ça avec une sorte de feutrine. 😍

boites d'anches pour hautbois

comparateur pour hautbois

Pour mesurer mes roseaux j’avais un comparateur et un palmer qui avaient été adaptés avec des pièces en laiton respectant plus la courbure du roseau. Remarquez que le support pour le palmer est lui aussi fait maison ! 👏

billots pour hautbois

Un peu de Rilsan  et hop ! Plus besoin d’acheter de billot en ébène trop couteux. Lui, date de 1988 et je l’utilise toujours ! 💪 👌

pieds pliants pour hautbois

pied plexiglas hautbois

Voici des pieds démontables en bois et support en inox pour hautbois, hautbois d’amour et cor anglais. En fait, le tout premier modèle qui est en bas à gauche a été rallongé par la suite. Sur la photo suivante, c’est un pied fixe pour hautbois sur socle en plexiglass. 😍

alain et son hautbois

Ce n’est pas un accessoire mais cela devient artistique et en plus, c’est moi !!! 😁 Et j’ai même eu un tampon encreur, histoire d’apposer mon emblème sur mes partitions et autres livres ! Mes frères avaient eux un cor, et une clarinette. C’était bien pratique. 😇

La seule chose qui me mine c’est que je ne retrouve plus mon taille anche droit qui lui aussi avait été « fait maison ». Je l’utilisais pour faire des roseaux de hautbois d’amour et je n’ai plus qu’une anche non grattée de cette époque pour m’en rappeler la forme…

anche hautbois d'amour

 

Merci papa ! Et Joyeux Noël ! 🎄