Le bonheur est dans le prégougeur

Introduction

La gougeuse est une machine onéreuse. Elle permet de réaliser un travail avec beaucoup de précision et sa lame mérite de l’attention.

Quand on décide de se lancer dans la fabrication du roseau afin de réaliser ses propres anches de A à Z on ignore – ou l’on néglige – souvent l’importance de prégouger son roseau, ne serait-ce que par ce que cela représente un investissement supplémentaire.

Prégouger consiste à éliminer la majeure partie du roseau. On enlève beaucoup de matière pour obtenir une pièce dont l’épaisseur est proche de 90/100èmes de millimètre. Il est généralement conseillé de laisser vieillir son roseau dans cet état.

Quand on l’utilisera dans la gougeuse, quelques passes suffiront pour obtenir l’épaisseur souhaitée (entre 56 et 60/100èmes le plus souvent) et sans devoir exercer de pression excessive ! Voici pourquoi la lame de la gougeuse est préservée : moins sollicitée et un usage plus « doux ».

Cette lame coûte entre 120 et 130€ ! Qu’il soit nécessaire de l’aiguiser dans le temps, c’est normal, mais il ne faudrait pas qu’elle prenne un coup… Car le roseau est dur, solide et on ne le soupçonne pas toujours…

« Le roseau plie mais ne rompt pas » dit le dicton 🤔

fullsizeoutput_1e9


Le prégougeur classique

Le prégougeur classique est un accessoire relativement petit en laiton, coûtant aux alentours de 120€. Il est prévu pour un diamètre précis pouvant aller de 10mm à 16mm. Il suffit de faire passer le roseau sous la lame avec le poussoir.

prégougeur avec poussoir

Cet accessoire est le minimum vital pour utiliser ensuite une gougeuse. Toutefois ce n’est pas très stable. Avec des roseaux épais cela se révèle difficile et se termine souvent en pure perte. Enfin le roseau obtenu est encore assez épais : presque 2mm !

C’est pourquoi on lui préfère on lui une prégougeuse.

Prégougeuses

D’une taille plus conséquente, ce sont des machines qui nous permettent d’obtenir une épaisseur très fine, proche de l’épaisseur finale.

Deux constructeurs en proposent une au même prix : 749€

Certes c’est un investissement. Mais on gagne beaucoup de temps et d’efforts. Ce sont des machines durables.

  • REEDS’N STUFF

prégougeur R'n Stuff 1

Udo Heng de Reeds’n Stuff en propose une depuis plusieurs années. La particularité de sa machine est qu’elle possède 2 lames différentes.

 

L’une est plate comme un prégougeur classique. L’autre est circulaire et va creuser, donner la forme de la gouge. On peut obtenir un résultat compris entre 70 et 90/100èmes d’épaisseur.

 

Sous le plot contenant cette lame circulaire se trouvent de petites rondelles d’ajustage faisant 10/100èmes. Elles permettent de régler l’épaisseur souhaitée. Mais j’ai eu parfois beaucoup de déchets à vouloir prégouger d’une manière trop mince.

 

 

C’est une machine robuste et la poignée est très confortable. Il reste parfois encore beaucoup de résistance au passage du roseau sous les 2 lames puisque cette action se réalise en une seule étape !

prégougeur R'n stuff 4

Chose bien pratique, la dernière version de cette machine est prévue pour être stabilisée avec un serre-joint qui est livré. [Moi, je possède l’ancien modèle… 😉]

Pregouging-machine-Reeds-n-Stuff

Toutes les pièces de la machine sont également vendues séparément. 🙂 On peut changer de diamètre mais cela se révèle peu rentable. Le socle avec le nouveau berceau et la lame adéquate coûtent 498€. Il suffit en effet de fixer la poignée, 2 vis et hop ! Mais si on doit changer régulièrement, autant prendre une machine complète. Pour une revente future c’est aussi plus futé ! 😎

  • MICHEL KUNIBERT

La deuxième machine est plus récente. Elle est construite par l’entreprise Michel Kunibert.

prégougeur kunibert 3

Je viens tout juste de l’acheter pour mon anniversaire. Elle sort de l’emballage. C’est une vraie beauté ! 😍 Elle est toute petite. Elle paraît deux fois plus petite que la machine de Udo.  Elle se fixe avec maintenant 2 serre-joints et un petit tapis anti-dérapant.

 

Elle aussi possède le même système de 2 lames : plates et circulaires. Mais elles sont disposées chacune à une extrémité de la machine. Il faut donc réaliser 2 étapes pour prégouger le roseau contrairement à la machine Reeds’n Stuff mais en échange on ressent moins de tension, de résistance avec cette machine Kunibert. 😀

Contrairement à la précédente machine, il n’y a qu’une seule configuration possible mais adaptée pour des roseaux compris entre un diamètre allant de 10 mm à 11,5mm.

J’ai également constaté que l’épaisseur était homogène sur la longueur du roseau. Ce n’est pas forcément le but recherché mais si la machine est précise : tant mieux !

 

Je vous ai réalisé une petite vidéo qui résume un peu tout ça :