American Reed

Faire une anche américaine de hautbois 


C’est en quelque sorte la suite logique de mon article précédent. Je me suis amusé à produire une anche américaine ou du moins… à en réaliser une qui s’inspire de ce grattage.

anche américaineCela fait presque 15 ans que je n’en ai pas fabriqué une seule. On dit que rouler à vélo, ça ne s’oublie pas. En ce qui concerne les anches, on ne peut pas en dire autant ! Malheureusement.

Sans pour autant spoiler la fin de mon article, j’ai tout de même obtenu une anche avec du son, une anche jouable, mais sans plus. A défaut d’avoir « l’Anche du siècle », c’est déjà ça non ?

Pour revenir sur ce grattage pseudo « américain », cela consiste surtout à concevoir une anche avec un roseau généralement assez étroit mais épais notamment sur les côtés pour pouvoir supporter un grattage très allongé. Ce dernier a pour conséquence de faire baisser le diapason, c’est pourquoi l’anche est assez courte également.

dessin alain vlamynckJ’ajouterai que l’anche est une recherche un peu folle faite de zones où l’on guette la facilité d’émission et une réponse immédiate (pointe extrêmement fine) tout en apportant un peu de résistance avec la marche et le plateau. Les fenêtres sont là pour apporter surtout une vibration tandis que les rails et l’épine (et la gouge) cherchent la stabilité.

C’est une anche

pour hautboïste schizophrène

à la recherche du compromis impossible ! 🤣

Blague à part, ce compromis peut s’obtenir sinon il y a longtemps que l’on ne parlerait plus « d’anches américaines ». 😉


A propos de mon essai 

J’ai utilisé :

  • du roseau Ghys 10,5-11mm de diamètre
  • l’épaisseur est de 59/100ème au centre et 15/100ème de moins sur les côtés.
  • une forme « Bourgue » avec une pointe large de 6,90mm

J’ai monté :

  • avec un tube standard de 47mm
  • à 72 mm puis j’ai coupé à 71mm puis 70mm au final

anche américaine 2 alain vlamynck

Autres détails :

  • la base de mon grattage initial fait 11,5mm
  • je le réalise tout de suite en W
  • je conçois la suite comme un prolongement
  • la pointe possède une marche. Le sommet possède des triangles mesurant 4mm de haut sur les côtés. Cette pointe fait 0,75/100ème d’épaisseur au centre et 0,6/100ème sur les côtés.

anche alain vlamynck

AutoCritique

  • Le diapason a été problématique. Obtenir un LA=438Hz était déjà difficile…Mais en d’autres lieux et en d’autres temps : c’était le but recherché !!!
  • J’aurais du utiliser un roseau de diamètre plus petit 10-10,5 ou une forme plus étroite pourquoi pas ? Mon anche fermait rapidement et je me doutais que les côtés n’étaient pas assez solides. J’ai rajouté un collier et retouché un peu l’anche.
  • Les triangles peuvent évoluer : grandir et être amincis. Le contraste entre la pointe et le plateau peut être augmenté.
  • Les fenêtres peuvent être creusées davantage et ne plus communiquer avec fluidité vers le haut du grattage.
  • Globalement il reste encore de la matière sur l’anche à retravailler, mais je ne souhaitais pas aller trop loin pour cet essai. J’aime qu’une anche ressemble à quelque chose et pas à ça…

photo David Ledet

Voici l’essai que j’ai réalisé juste après avoir gratté mon anche devant mon établi. La 1ère version était basse mais très ronde. La 2ème version avec un collier m’a permis de remonter le diapason. J’ai également apporté un peu plus de vibration et de lumière. Mais comme je l’ai dit au début de mon article : ce n’est pas l’anche du siècle, ni celle de l’année d’ailleurs. 😉

Pour ce grattage, les hautboïstes résonnent par zones ayant une fonction précise. C’est un esprit un peu différent. Quand on lit des livres ou des articles dessus (Et il y en a beaucoup ! Je les envie…) on a l’impression de découvrir une « Méthode » plus détaillée, presque une « Recette de cuisine » pour obtenir une bonne anche ! Mais si ces personnes s’interessent alors à un grattage court, plus « européen », alors ils doivent être décontenancés de ne pas voir grand chose. Notre vision est plus homogène…ou plus floue ?

En conclusion

On peut s’interroger sur ce qui compte le plus : l’apparence ou le résultat ? Je pense qu’en dehors « d’accidents heureux », il y a tout de même un accord à trouver entre ces deux problématiques pour lesquelles il n’y a pas nécessairement de dichotomie.

Toujours est-il que ce grattage a posé des difficultés à certains équipementiers bien connus pour réaliser des matrices de grattage satisfaisantes. Surtout si l’on veut restituer ce type d’anche avec un « relief » prononcé et obtenir une anche proche d’un stade fini. Encore aujourd’hui il semble moins simple de le réaliser pour une anche synthétique comme celle de  la marque Légère. Beaucoup attendent en effet sa production et sa commercialisation depuis 2 ans.

Enfin pour conclure je m’étonne de n’avoir jamais vu ou lu une personne faisant le rapprochement entre ce grattage et celui d’une anche de hautbois baroque dont il me semble dériver mais avec des contours exacerbés.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En attendant, amusez-vous ! C’est une belle façon d’apprendre. 

The American Dream