On sort en boîte ?

C’est un soleil d’hiver qui brille aujourd’hui et les températures sont bien fraîches. « Un vent de siberie souffle sur la bohème » … ou sur les Hauts de France 🇫🇷 aurait pu chanter Michel Sardou.

Le printemps n’est pas encore pour tout de suite mais pourtant aujourd’hui : c’est nettoyage ! Pas encore le grand nettoyage mais juste celui des boites d’octave de mon hautbois. Il faut y penser 💭 régulièrement.

De quoi parle-t-on ?

Logées dans le corps du haut elles s’encrassent facilement et le couvercle de la boîte a une perce d’un diamètre compris entre 0,7 et 0,8mm !

Parfois la justesse ou l’émission de la 2e octave laissent à désirer. Le suraigu encore plus. Ce n’est pas forcément l’anche ni un réglage de l’instrument. Juste de la saleté.

De plus si on ne s’en occupe pas, on prend le risque d’avoir de l’eau qui revient par capillarité. Ce ne sont plus alors des boîtes d’octave mais 2 baignoires qui débordent tandis que votre hautbois coule ! Le Titanic.

Une fois par trimestre si on joue assez intensément me semble très bien. Ou une fois tous les 6 mois soit 2 fois par an. Je profite de nettoyer également la 3eme clef d’octave qui – elle – n’a pas de boîte.

Inutile de porter votre voiture au garagiste quand elle est salle. Ici c’est pareil. Vous pouvez le faire vous même !

Un minimum d’outillage :

  1. Tournevis parfaitement adapté à la tête de la vis (J’insiste! 😡)
  2. Un peu de graisse au silicone
  3. Démonte octave réglable 
  4. Pince plate bec de canard et Crochet pour ressort (là c’est du luxe 😁)
  5. Alcool à brûler ou à 90°
  6. Cure pipe et brossette interdentaire !
  7. Et de la patience si c’est la 1ère fois !!! 😇

Au travail !

photo Vlamynck Alain

En démontant le mécanisme il faut être précautionneux avec les ressorts. Ayez une surface de travail où vous pourrez mettre en sécurité les clés avec leurs axes. Comme il n’y a pas 36 pièces, on ne risque pas de se perdre mais un peu d’ordre ne fait pas de mal. La pince plate à bec de canard est fort pratique pour retirer les axes un peu longs sans les abîmer : elle n’a pas de mors.

Avec le démonte octave  il faut régler avec précision l’écartement des pointes pour qu’elles s’adaptent parfaitement aux boites d’octave.

photo Vlamynck Alain

Soyons franc, le démonte octave est une vraie merde 💩 dangereuse et les boites sont faites en laiton tendre comme du beurre. Si vous n’y prenez pas garde vous pouvez rayer profondément le couvercle à 360 degrés comme un disque vinyle 💿! Et ensuite pour démonter vous n’aurez plus qu’à prier…

Cette partie peut sincèrement être problématique. Tenez fermement le corps du hautbois. Idéalement Les finisseurs le calent au niveau de la piperelle sur une pointe de leur établi circulaire.

établi finisseur

Avec le demonte octave exercez une pression verticale tout en tournant dans le sens contraire des aiguilles d’une montre. Prenez garde de ne pas ripper ! Une fois desserré, vous pouvez simplement dévisser le couvercle avec l’index de votre main.

Pour le nettoyage, je laisse tremper les couvercles dans de l’alcool à brûler ou à 90•c. Je les essuie et les laisse sécher.

Mais attention ⚠️ : Ayez soin dès le début de bien distinguer les 2 couvercles de la 1ere et de la 2eme octave !

Ils ne sont pas percés au même diamètre ! Ne comptez pas voir ça à l’œil nu !

photo Vlamynck Alain

Avec un coton tige légèrement imbibé d’alcool je nettoie légèrement le haut de la boîte sur le hautbois.

Avec un cure pipe je nettoie l’intérieur de la boîte en surveillant l’intérieur de l’instrument pour voir les dépôts tomber et pour ne rien abîmer. Soufflez doucement en bouchant tous les trous ou passez l’ecouvillon.

Le couvercle est nettoyé en introduisant progressivement une brosse ou « brossette »  interdentaire ! Cela marche très bien 😊 Je dépose un peu de graisse au silicone ( j’utilise un modèle destiné à l’horlogerie qui ne sèche pas) sur le filetage.

Pour remonter l’ensemble on utilise les mêmes précautions notamment pour visser les couvercles. Ne serrez pas comme un malade. Revenez un peu en arrière pour resserrer avec une juste tension. Si ce n’est pas suffisant l’étanchéité du hautbois ne sera pas bonne et vous entendrez vite des problèmes. Si c’est trop serré vous risquez d’avoir beaucoup de difficultés au prochain entretien…

Profitez pour essuyer les axes et appliquer un peu de graisse avec le doigt. Essayez de les positionner en embarquant tout de suite le ressort au niveau du petit patin. Sans quoi il faudra utiliser un crochet à ressort ou le « système D » en étant prudent comme toujours.

Et hop ! Tout va bien. 😃

Soins complémentaires

Je profite également de l’occasion pour nettoyer les tenons et les graisser à nouveau. Le stylo huileur entre aussi en action aux jointures. Mais surtout un petit point de contrôle quand aux réglages n’est pas superflu. A force de jouer les tampons amortisseurs se creusent. Un bon réglage permet que le hautbois fonctionne mieux mais compense l’usure des lièges et préserve le fonctionnement du mécanisme.

photo Vlamynck Alain

(Évidemment si le liège est percé il faut alors le remplacer. Ce qui est sympa quand le hautbois fait clac clac comme des maracas ! )

photo Vlamynck Alain

MAIS…

Mais il faut s’y connaitre en réglages sinon oubliez ça !

« L’enfer est pavé de bonnes intentions » 

Après… moi j’ai appris en faisant n’importe quoi sur l’instrument prêté par l’école de musique. Ça s’appelle : Manipuler et expérimenter. 🤣

Si vous avez un concert ou un examen, abstenez vous ! C’est pas le moment de jouer au docteur. Une poupée fait mieux l’affaire qu’un hautbois en ce domaine !

Voilà pour aujourd’hui car chaque jour suffit sa peine. Demain… Je m’occuperai de mon hautbois d’amour.

Un commentaire

  1. Graham Salter dit :

    Nice article. Thank you.
    Take care not to break the shellac and so take away the Box instead of just the Pipe inside it.
    Beware that alcohol will dissolve the shellac that holds the Box (not the Pipe) into the bevelled chamber in the wood. It also removes natural oils from the grain of the wood. Vaseline grease is safer in this region.
    Take care not to break the ‘head’ of the ‘mushroom’ when screwing back the Pipe. It can and does routinely snap away even when you use only normal tension.
    Only do this job when you own a spare pipe!

    J'aime

Les commentaires sont fermés.