Faire une anche de hautbois 2

Et bien nous voici à la deuxième partie du sujet qui nous préoccupe tant, nous autres hautboïstes : faire une anche ! Source de passions ou de malédictions ! 😂

Je rappelle que ma démarche est une présentation modeste des différentes étapes pour réaliser l’anche. Je souhaitais mettre en lumière ce travail pour ceux qui envisagent de se lancer afin qu’ils aient une vue d’ensemble. Cet article ne prétend donc pas être une « méthode ».


 

Dans la précédente partie nous étions arrivés au roseau gougé, taillé et plié.

Faire une anche de hautbois

Le roseau aura trempé quelques temps avant de travailler avec. Certains attendent encore qu’il ne coule au fond d’un récipient. Selon moi c’est trop long. Je préfère de loin un « bain » de 10 minutes dans de l’eau chaude par contre qui assouplira le roseau sans pour autant qu’il soit gorgé complètement d’eau.

les roseaux trempent

Préparation du roseau

En fait, avant de plier le roseau, il est plus pratique de gratter ses extrémités sur un chevalet ce qui facilitera la descente du fil sur le tube lors du montage. Il est également plus aisé de marquer le roseau à 27mm du centre ce qui constituera un repère utile. Ce repère sera à positionner à l’extrémité du tube. L’ensemble tube (47mm) + roseau (27mm) fera ainsi 74mm.

Cette dimension est la norme assez souvent. Mais un tube plus court ou plus long (46 ou 48mm), la conicité plus ou moins ouverte ou fermée de ce dernier ou encore la forme même du roseau peuvent dicter une longueur de montage différente. Concernant les tubes il est possible de trouver sur internet ou dans des livres leurs dimensions exactes. Il existe différents matériaux qui ont un impact sur la sonorité…et le portefeuille 😂 :

des tubes en laiton ou en maillechort, des tubes argentés ou dorés.. voir en or 14 ou 18 carats ! 🤑

différents tubes de hautbois

Il est bon également d’utiliser le mandrin adapté au bon tube !

les mandrins de hautbois adaptés

Je vous invite si vous ne l’avez pas lu à voir mon article concernant le taille anche et les formes. Pour rappel une forme standard à une pointe comprise entre 7 et 7,10 mm. Sa gorge est souvent proportionnelle à sa pointe ( de 3,70 à 3,96mm) mais ce n’est pas une obligation et nombre de formes aujourd’hui ont une gorge plus large (4 à 4,12 voir plus) s’adaptant à des tubes plus ouverts allant de pair avec des hautbois eux mêmes plus larges dans leur perces.

Tout est dans la forme !

Un « Guide Roseau » en laiton peut ensuite être positionné sur le roseau pour maintenir les côtés du roseau et aider au montage. Il faut toutefois que le roseau ne soit ni trop étroit ni trop large pour ce « guide roseau ».

Des élastiques ou des oeillets de montage peuvent également contribuer à un montage facilité.

Montage

croquis anche alain 1Il convient de positionner le roseau sur le tube et de vérifier son alignement avec se dernier. Le mandrin peut être utilisé comme repère à la condition que la tige du mandrin qui est en ellipse (comme le tube qui l’épouse) soit bien centrée dans l’axe du manche… ce qui n’est pas toujours le cas et qui est une honte au prix des mandrins

On peut aussi regarder l’intérieur du tube pour voir si la pliure du roseau est bien centrée par rapport à l’ellipse du tube à son autre extrémité.

pliure au centre de l'ellipse du tube

La marque à 27mm vient se positionner à l’extrémité du tube qui fait 47mm comme cela a déjà été dit pour un montage total de 74mm donc. Il conviendra de ne pas dépasser cette limite en ficelant le roseau de peur que cela n’affecte l’ouverture de l’anche, sa stabilité mais aussi sa qualité vibratoire.

Le fil, toujours en tension sous vos doigts, va venir s’enrouler à quelques spires de ce repère et monter vers lui. Les côtés doivent se fermer symétriquement.

Il faut ensuite croiser le fil avec la 1ère spire et descendre vers le tube au bout duquel seront réalisés un ou plusieurs noeuds pour fixer l’ensemble.

Il faut veiller à garder l’ensemble tube+roseau bien aligné. Si le fil est en tension permanente les spires seront plus jolies et serrées à condition d’avoir une certaine vitesse d’exécution: il ne faut pas trop s’attarder.

Pour parfaire le bouchage car une anche se doit d’être hermétique pour développer une meilleure réponse quand on joue, on pourra entourer le fil et la base du roseau d’un film alimentaire. C’est pratique, pas cher et efficace.

[baudruche, chatterton ou ruban téflon… il existe d’autres solutions qui mériteront de faire le point ultérieurement 😉]

Montage alternatif

Sans les élastiques ou le guide roseau il est compliqué de tenir l’ensemble bien en place ! Quand on débute cela n’est pas évident, nous manquons de dextérité et l’on termine souvent avec une anche bancale !

Il est possible pourtant avec deux fois rien de solutionner ce problème : c’est le montage que beaucoup pratiquent en Allemagne et qu’à popularisé Karl Hentschel dans son livre « Das Oboenrohr : Eine Bauenleitung » [aux Editions Moeck]

En réalisant un collier en laiton (0,30mm de diamètre…on en trouve à Castorama, les magasins de bricolage ou de loisirs créatifs…ou chez des commerçants spécialisés mais ce sera plus cher) que l’on place à la base de l’anche à 27 mm; on peut fermer celle-ci progressivement sur un mandrin plus large. L’anche est ainsi bien close, cela ne peut pas rater ! Et le ficelage de l’anche est alors une formalité.

L’anche fermée se met en place facilement et tient alors seule sur le tube ! Il est plus facile de gérer le montage qui peut s’entreprendre par le bas du tube. La tension sera ainsi plus progressive sur le roseau qui risque moins de fendre au passage. Arrivé en haut du tube nous ne dépassons pas le repère qui est matérialisé par le collier de laiton.

Avec cette méthode je pense que nous aboutissons à des anches plus droites et mieux fermées. Il y a une seule ombre au tableau c’est que le collier de laiton à tendance forcément à déformer la gorge du roseau qui devient très étroite et le roseau est également plus évasé à la pointe, plus conique.

Coupe de l’anche

Après avoir coupé le fil au ras des noeuds (pas trop près quand même… !) l’anche montée devra être coupée afin de pouvoir être grattée et jouée.

Il est possible de commencer le grattage de manière sécure en dégrossissant le roseau avant de l’ouvrir. Cela peut être une bonne idée si vous ouvrez ensuite l’anche posée sur un billot et en la coupant avec un couteau droit.

Toutefois je ne le recommande pas si vous souhaitez l’ouvrir en insérant une plaque plate pointue en métal. On peut en effet glisser une telle plaque entre les lamelles de l’anche et ouvrir de l’intérieur l’extrémité de l’anche. L’inconvénient est que cela déchire parfois les fibres de manière gênante.

La meilleure solution déjà proposée dans d’anciens articles est la guillotine.

1793 un petite coup de guillotine ?

Celle-ci permet de couper de manière nette l’anche tout en s’aidant de la graduation pour  que celle-ci soit à la bonne mesure : 72mm.

Cette mesure est à relativiser en fonction du diapason de votre instrument, de votre propre intonation. N’oublions jamais que c’est un ensemble indissociable de paramètres qui nous mène au succès ou à l’insuccès : tube, gouge & taille du roseau, montage, grattage…hautbois…musicien !!!

Grattage schématisé

Avec un couteau adapté (ne négligez pas la qualité, le prix doit se concevoir en fonction de la longévité de l’outil) on enlève donc l’écorce. On traite en priorité la pointe car en partant de plus bas il arrive que l’on bute, que l’on enfonce un peu la lame qui doigt gratter et pas couper ! Et il est ennuyeux de devoir se battre avec « une montagne » dans la zone de la pointe…

Le couteau réalise ensuite l’essentiel, le corps du grattage en partant d’un bon centimètre depuis la pointe. On part du centre pour se diriger vers les angles. Le couteau peut se mouvoir en oblique de préférence et en mouvements droits pour préserver le coeur de l’anche ainsi que les côtés.

IMG_2513

Une épine peut se former. Il peut être sage de la préserver dans un premier temps car elle peut apporter de la stabilité sur un roseau un peu faible. Après…il est toujours temps de l’enlever. De même on peut gratter un peu les côtés si l’anche à la fin se révèle dure et récalcitrante.

Une seule règle en tête à avoir et c’est une évidence : On peut enlever du roseau mais pas en rajouter, donc prudence !

Avec des mouvements en majorité obliques on doit obtenir un talon en W. Avec plus de mouvements droits dans cette zone ou en gommant l’épine on peut obtenir un talon en U.

La pointe se fait souvent en demi lune en alternant des mouvements obliques dans les angles et des mouvements droits au centre. On peut « arrondir » l’ensemble avec des gestes souples. C’est une pointe qui descend progressivement.

Certains font parfois des triangles avec une marche. Pour se faire il faut légèrement inciser le roseau et pousser les fibres vers l’extérieur de l’anche. C’est périlleux si vous débutez car une anche avec un angle de moins…je vous laisse imaginer la suite ! Il est possible de travailler au cutter. J’ai moi même utilisé des limes pour affiner ces triangles lorsque je m’amusais à faire des anches « à l’américaine » ou « à l’allemande ». L’avantage de ces pointes très fines est le détaché, le staccato, l’attaque d’une manière générale qui est facilitée; la marche abrupte est là pour préserver une certaine résistance et la sonorité. Mais je pense qu’il est plus simple d’en rester pour le moment à une pointe plus conventionnelle.croquis anche alain vlamynck

La progressivité, la régularité sont des mots clés pour une anche mais ayant eu pendant de longues années des élèves en hautbois je dirais selon moi que le danger du néophyte est de ne pas assez gratter l’anche. Il reste souvent trop de matière pour avoir une anche qui vibre librement. Et c’est cette vibration facile qu’il faut rechercher.

La justesse, la stabilité, la sonorité… un pas l’un après l’autre !

Il vaut mieux aller trop loin parfois pour connaître les limites que les ignorer sans les avoir approchées !

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s