Mort à Venise

Venise

De retour de la Sérénissime Venise je souhaitais vous livrer ce petit article pour faire part de mon étonnement.

Cette glorieuse et plus que millénaire cité à toujours été riche artistiquement. Si son architecture est toujours là – bien que portant le poids des ans – si la ville regorge d’oeuvres picturales, de tableaux de Titien, Tiepolo, Véronès, Le Tintoret et tant d’autres encore, je dois dire que j’ai été surpris de l’absence musicale de Vivaldi et d’autres compositeurs… les frères Marcello, Albinoni, Gabrielli…même Monteverdi y a passé 30 ans, notamment à San Marco avant d’y mourir!

Sur place: rien… ou pas grand chose en dehors d’un certificat de baptême en date du 6 mai 1678 et affiché sur les murs de l’église San Giovani in Bragora … et que j’ai manqué…

Au passage – et c’est une parenthèse – même Marco Polo est absent de Venise…en dehors du nom de l’aéroport !

Nul n’est prophète en son pays, l’adage se vérifie aisément.

Seul Baldassare Galuppi possède une statue sur l’ile de Burano:

Baldassare Galuppi

Pourtant au détours des petites ruelles typiques de Venise, à la calle del piovan o gritti, se trouve le Museo della musica au sein de l’église San Maurizio et une exposition :

« Vivaldi en son temps« 

Sans surprise on y trouve de nombreux instruments à cordes frottes et pincées et quelques instruments à vent et pour ma plus grande joie quelques hautbois…avant de finalement déchanter !

La raison ?

Une copie par Bernardini et des hautbois complètement hors-sujets, appartenant au XIX° siècle et non pas à l’époque de Vivaldi ! 😡

Pas très baroques ni italiens ces hautbois… !

Non, finalement Vivaldi est bien mort ! Il n’y a qu’un Opéra pour renaître de ses cendres temps un phénix à Venise : La Fenice !

Un autre jour, revenant de Murano, Burano et Torcello et faisant un détour par le cimetière San Michele, je me suis rendu sur la tombe d’Igor Stravinski, l’un des plus grands compositeurs que le monde ait connu.

Après quelques instants passés devant sa sépulture, je me disais en conclusion que non seulement nul n’est prophète en son pays mais que l’on n’est décidément vite peu de chose… 

Tombe d'Igor Stravinsky


Pour les curieux

http://www.chorusvenezia.org/fr/tours/antonio-vivaldi-et-son-temps-collection-artemio-versari-eglise-de-san-maurizio

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s