Machine à gratter et réglage

Quand on vient d’acquérir une telle machine nous sommes souvent dans un état euphorique. Nous plaçons tous nos espoirs en elle car nous pensons enfin n’avoir que des anches merveilleuses !

Alors qu’il y a de cela des années elles permettaient au mieux une ébauche de grattage, il faut avouer qu’elles se sont bien perfectionnées et que l’on peut aboutir aujourd’hui à un grattage fini. Souvent ceux qui les utilisent se laissent une marge de manœuvre afin de pouvoir les retoucher manuellement. Je trouve personnellement que la pointe laisse en effet à désirer et souvent la texture du roseau dans cette zone souffre. Il faut dire que l’angle de la lame (environ 40°) n’est pas vraiment celui du couteau que l’on utilise. J’ai soin de manier ce dernier quasiment à plat et le but est de gratter et d’obtenir -non pas des copeaux- mais une fine « poussière ». Avec la machine ce n’est pas aussi évident et il est quasiment impossible de descendre en dessous d’une épaisseur de 8/100ème de mm sans abîmer les fibres voir déchirer la pointe et esquinter la lame au passage ! Malgré ce détail je suis très satisfait d’en posséder une !

une-de-mes-anches
Une de mes anches pour hautbois

Après quelques temps on s’aperçoit que tout n’est pas aussi magique et que si cette machine facilite les choses, elle ne résout pas tout pour autant. Si le roseau n’est pas correctement sélectionné, gougé, taillé et monté, la machine à gratter ne fera pas de miracle. Elle est précise mais pour cette raison elle met aussi en valeur l’imprécision de votre travail concernant le roseau. En effet si le gougeage n’est pas bon, n’espérez pas un grattage symétrique de votre anche : cela se verra tout de suite que le roseau est moins épais d’un côté que de l’autre et que pour cette raison la lame « mords » moins dedans ! Et que dire d’une anche qui fuit parce que mal montée ? Ou d’un roseau à la densité bien trop molle ? Un bon grattage ne résoudra pas ces défauts à lui seul hélas.

Puis vient enfin le temps où après avoir réalisé de nombreuses anches, la lame commence à s’émousser. C’est tellement progressif que l’on ne s’aperçoit pas toujours que la pointe ou le talon de l’anche se dessinent de moins en moins bien . Et arrive le moment qui est moins cool… Celui où il faut démonter la lame, savoir l’affûter…et savoir tout régler.

Certains modèles utilisent des sortes de couteaux dont l’extrémité forme une pastille. Ils ne s’aiguisent pas. Une rotation suffit pour utiliser un nouvel arc de cercle. Quand on les a utilisés sur 180° : on remplace ce « couteau » par un neuf.

Pratique.

couteau-machine-bucher
Couteau de la machine à gratter Bucher

Manque de chance pour moi, j’ai hérité d’une lame qui nécessite d’être affûtée et dont le profil est peu courant…et complique les choses. Ce qui aurait pu être une source d’économies devient un problème car si on ne sait pas se débrouiller seul en ce domaine, il faut alors l’envoyer soit en Allemagne chez Reeds’N Stuff, soit au Roseau Chantant à Lyon.

lame-udo-heng
Lame de la machine à gratter Reeds’n Stuff

Personnellement je possède plusieurs lames pour ma machine ce qui me permet d’avoir du change si je veux tout de suite continuer à travailler ou simplement avoir « une roue de secours » si jamais je massacrais ma lame. Et oui, on n’est pas à l’abri de la faire tomber ou de la cogner et d’en casser un bout par exemple…C’est fragile !

Ensuite pour le réglage il convient de replacer la lame, de la mettre en butée, de ne serrer que légèrement la vis qui la maintient afin que vous puissiez peu à peu l’avancer jusqu’à un résultat satisfaisant. Pour ce faire, il faut gratter une anche et mesurer l’épaisseur des copeaux obtenus. Dit comme ça, c’est simple non ?

Au début la lame ne mord pas dans le roseau, vous avancez encore en procédant par de petites fractions de tour comme un 1/8ème de tour puis après il vaut mieux être encore plus prudent et tourner encore moins. Il faut être patient car la zone optimale concernant l’avancée de la lame est vraiment très petite et on vite fait de la dépasser. Et l’on passe aussitôt d’une situation on « ça ne gratte pas » à « ça déchire ».

La mesure adéquate des copeaux se situe entre 0.05 mm et 0.06 mm

Dernièrement Udo Heng, le concepteur de ma machine, à inventé un adaptateur qui permet d’ajuster la lame. Il convient de le fixer sur le chariot, de régler le comparateur sur zéro puis de faire glisser lentement la lame sur 2.5 mm et c’est fait !

J’adorerai l’essayer sans avoir à l’acheter et ainsi pouvoir me faire une idée¹. Le prix en vaut-il  le coup ? Car ce n’est pas donné : 142€ !

adaptateur-pour-ajuster-la-lame
Adaptateur pour ajuster la lame

Si il permet vraisemblablement de régler la machine plus rapidement et facilement le système « Trial and Error » …à tâtonnements est gratuit, lui !

Mais cela m’a donné l’idée de prendre des mesures au pied à coulisse et voir si je peux aboutir à un bon réglage en me fiant à ces données. Ce sera une expérience à entreprendre prochainement !

Par contre j’ai vu qu’un autre accessoire beaucoup moins onéreux , une plaque ou « une langue » pour roseaux de diamètre allant jusqu’à 11 mm de diamètre existait maintenant ! C’est important que cette pièce puisse accueillir au mieux votre anche et comme j’utilise des roseaux de 10.5-11 mm en diamètre avec ensuite une forme de taille assez large (7.10 mm à la pointe de la forme le plus souvent et 7.20 parfois) je pense que cet accessoire là va vite enrichir ma panoplie d’outils !

plaque-pour-roseaux-de-11mm
Plaque ou Langue F pour Roseaux de 11 mm de diamètre maximum

N’hésitez pas à me faire part de vos réflexions et expériences !

¹ : Oui, c’est une demande pas subliminale ! Et je ne crois pas qu’Udo va me faire un cadeau …

Publicités

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Graham Salter dit :

    Clever thinking, to measure before and after with the Vernier calliper! Be careful not to bruise the edge of the new blade when checking its protrusion: easily done, and expensive! Are you writing from France or Canada? Over here (UK). 7.1 is seen as narrow; in Berlin they are now playing reed 7.5 mm wide. Keep writing.

    J'aime

    1. Thanks for your comment !
      I’m a french blogger.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s