Tout est dans la forme !

Il y a quelques jours encore je vous avais parlé du taille-anche. L’avantage de cette machine c’est qu’elle est assez versatile. On peut l’utiliser aussi bien pour hautbois, hautbois d’amour ou cor anglais encore ! Il suffit pour cela de disposer de la bonne forme, du bon gabarit. Deux petites vis et hop ! C’est joué ! C’est vraiment très pratique.

On peut s’amuser à changer de roseau, la provenance, le diamètre mais surtout l’épaisseur. On peut également chercher à modifier son grattage. Mais si il y a quelques chose de simple, de rapide et qui donne rapidement un résultat différent¹ c’est de changer la forme du roseau.

En fait, vous ne serez pas au bout de vos surprises puisqu’il existe presque 300 références². Il y a en a pas moins  de 179 pour le fabricant Hörtnagel ! Et une bonne quantité également avec Udo Heng de Reeds’n Stuff. Ce dernier reprend d’ailleurs quelques références du catalogue Hörtnagel avec pourtant parfois des différences de mensurations. Je sais que les dimensions sont de l’ordre du centième et que cela peut expliquer une certaine imprécision entre deux tables de comparaisons mais parfois les différences sont vraiment importantes et je ne sais trop quoi en penser…

liste-taille-anches-hortnagel

liste-taille-anches-udo-heng

Je vous ai mis deux liens vers des fichiers qui sont autant de références. L’un d’eux date de 2012 comme vous le verrez mais l’essentiel et là et vous pouvez ensuite aller sur le site d’Udo.

La liste manuscrite de Hörtnagel se trouvait sur le site d’Oboe Shop qui est un peu la caverne d’Ali-Baba du hautboïste. On y trouve tout…ou presque ! Il y a même un outil de comparaison en ligne concernant les taille anches !

http://www.oboe-shop.de/shapertip_finder.php

Les principales différences qui doivent nous concerner sont les dimensions d’une part, cela semble logique, mais également la matière dans laquelle la forme est réalisée.

photo Alain Vlamynck
3 formes de taille anche

Les gabarits originaux, ceux de Hörtnagel, sont en laiton, de couleur jaune. C’est un alliage un peu trop souple et qui peut s’user, s’altérer. Mais le prix est accessible. Alors que ceux de Reeds’n Stuff sont en acier, plus résistant et sont même recouverts d’une pellicule de carbone d’aspect noir. Ils sont toutefois plus onéreux…

Concernant les dimensions, on se demande donc par où commencer. Le plus simple, le plus sécurisant est de prendre un gabarit dans des dimensions standard avec une pointe, le sommet si vous préférez, autour de 7 mm. Entre 7 et 7.10 mm tout est ok.

Si vous prenez un taille anche assez étroit, disons entre 6.80 et 7 mm, le son est généralement plus clair. L’intonation plus haute, notamment dans le registre aigu qui est par ailleurs favorisé dans son émission.

Si au contraire vous choisissez un taille anche large, entre 7.10  et 7.30 mm, le son est plus sombre, souvent plus vibrant. Mais l’on s’expose à une certaine instabilité et une intonation trop basse surtout dans la première octave je trouve. Le grave en revanche, ce n’est que du bonheur ! Quelle générosité !

Evidemment il faut ensuite trouver certains ajustements sur le grattage ou dans le choix des tubes qui sont plus importants qu’on ne le pense. Tout est lié à la perce de l’instrument et au confort de jeu que l’on recherche en un sens. Ainsi des instruments à la perce plus large supportent mieux des tubes…plus larges et des formes de roseau…plus larges !!!  Le choix d’un tube et d’une forme ont un impact fort sur la fluidité de l’air et l’intonation.

Et je ne parle pas de la physionomie de l’interprète, notamment de ses lèvres, de la manière dont il conçoit son embouchure, pincée ou relâchée, ou du débit d’air sur lequel il est plus aisé de jouer ! De (trop) nombreux facteurs rentrent en jeu. Vous l’aurez compris nous avons ici une chance pour nous de trouver la perle rare qui nous convienne… sans crier au miracle car cela serait trop beau et trop simple ! J’avoue cependant que « Trop de choix tue le choix » et qu’il est compréhensible de se sentir désarçonné. Le mieux  ? Demandez conseil !

Evitez les extrêmes vous l’aurez compris ! Les formes étroites sont plus spécialement adaptées au grattage américain, les plus larges, à de rares adeptes du grattage hollandais et encore…

Si vous souhaitez tester votre degré de folie³ vous pouvez essayer de faire une anche pour hautbois avec un roseau de cor anglais. Je sais ça ne sert à rien mais quand j’avais 15 ans cela m’avait bien amusé et je l’ai encore quelque part il me semble…

En ce qui me concerne j’attends avec impatience de pouvoir tester une nouvelle forme réalisée par Dimiter Jordanov pour le Roseau Chantant. Son idée est d’associer la précision du taille anche droit avec « les oreilles » que l’on avait sur les lames de taille anche manuel. Selon lui, cela apporte notamment une facilité de montage de l’anche et le choix d’avoir un volume plus large d’air en laissant en pas ces fameuses « oreilles ». Vivement que je puisse essayer !!!

photo Alain Vlamynck
Nouvelle Forme Jordanov

 

Photo Alain Vlamynck
Forme R « Rigoutat »

¹ : Attention ! Je n’ai pas dit « un meilleur résultat »…

² : Je ferai le compte précis le jour où je n’aurais rien mieux de à faire !  :-)))

³ : Ben…oui ! Il faut quand même le faire de me lire jusque là sur un pareil sujet !

Publicités

Un commentaire Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s